Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'EN NEUF - Pensée du jour

Une invitation à un voyage au coeur de soi-même à travers des chroniques spirituelles d'une extrême densité.


Capture d’écran 2019-02-21 à 17.43.38.pngJ'ai plaisir à partager avec vous ces textes de François Roux

choisis au hasard de ses CCX chroniques.


Bienvenue dans la vibration des méditations de l'En Neuf,

l'intemporel au quotidien.

 

 

 

 

 

Editions AGAMÂT 

 images-3.jpg

 

 _______________________   Tirage du 13 mai   _______________________

- Chronique CLVI -

 

CE QUE TU NOMMES TON PRESENT n'est, en fait, qu'une strate supplémentaire de ton passé. Tes souvenirs te dictent ta conduite. D'où la pesanteur croissante d'un présent qui s'englue dans ce qui fut et s'inquiète de ce qui sera. Le présent vrai n'est rien de semblable. Il est aussi vif que la foudre, aussi frais que le bourgeon qui vient de s'ouvrir, aussi fascinant que le geyser jaillissant des sables du désert. C'est, d'instant en instant, le coup de sabre de l'éternité. Si tu es capable de voir cela et de le vivre, te voici hors du temps. Chacun de tes actes fait de toi quelqu'un d'actuel. u ressens comme une jeunesse inépuisable. Tu te sens à la fois, centré et vaste. Solide et fluide. Tu cesses de chercher ailleurs ce que tu trouves ici même. Tu es méditatif par la seule médiation de ta présence à ce qui est. L'instant est à toi. Totalement à toi. As-tu compris l'extraordinaire cadeau que te fait ton existence ? C'est l'autre sens du mot " présent". Si tu parviens à entrer dans ton présent, à l'habiter pleinement, à y vivre tout ce qu'il propose, te voici au palais des Mille et Une Nuits.

 

 

    ______________________   Tirage du 14 mars    ________________________ 

- Chronique XXXIV -

 

ÊTRE LIBRE, C'EST ÊTRE LIBRE DE SOI.

Comment ouvrir cette porte "blindée" du "moi" ? Observe-la. Elle a son point faible. Ton moi est source permanente de soucis. Il est ce qui sans cesse exige et ne se satisfait jamais de ce qu'il a. Relis donc la phrase d'ouverture à la lumière de ce mot : être libre, c'est être libre du souci de soi. Voilà un puissant levier pour faire bouger l'huis clos de ton quotidien. Laisse les soucis. Ils sont les rides que ton ego anxieux imprime sur ton existence. Ils sont le boulet que tu traînes de vie en vie et qui te maintient prisonnier des formes et des évènements. Or, qui sont les formes ? L'invitation à te transformer. Et que sont les évènements ? Un appel réitéré à l'avènement de l'être. Cesse de te prendre pour le propriétaire de ta vie, ni même pour son locataire. Tu es l'invité de la vie. Montre-toi digne de ce royal présent. L'élégance et la gratitude sont les marques de l'homme libre.

 

 

 _______________________   Tirage du 28 février    ___________________________

- Chronique CLXXXVII -

 

LA PAGE BLANCHE EST À L'ECRITURE ce que le silence est à la parole : sa matrice.

Tu n'as aucunement lieu d'en être effrayé. Cette blancheur est merveille. Elle célèbre les noces du papier et de l'encre d'où naitront ces mots qui sont tes enfants. Mais il y faut de l'amour. Car l'inexploré brûle de se donner. Et s'il se donne, il faut toi aussi te donner. Alors le lent miracle s'accomplit. Le fil de l'écrit traverse la page de part en part. Le texte se tisse, se fait textile, s'étoffe, devient linge ou lainage, soierie ou cotonnade. Et soudain, de ce texte, une idée jaillit, une pensée prend corps, une histoire se déroule. Te rends-tu compte de ce miracle, inventé de main d'homme ? Le stylet de ta main devenu style. Et de ce texte devenu palpable, quelqu'un qui s'habille en le lisant, ou qui l'habite en le disant. Et le plaisir du lecteur et le plaisir du diseur qui rendent vie au plaisir du scripteur. Comme un rite amoureux que, d'instinct, les amants retrouvent, lorsqu'ils se retrouvent. Hommage à cette page blanche qui porte les mondes !

 

Les commentaires sont fermés.